Naissance: 25 février 1962, Lausanne
Nationalité: Suisse
Site web: www.olivierracine.com

 

Lausanne.13.1.15. Olivier Racine. photo © eddy mottaz

Biographie

Originaire de Lamboing dans le Jura bernois, il passe son enfance à Epalinges. Sous-officier grenadier de montagne dans les forces spéciales de l’armée Suisse1 on lui retire ses qualifications d’officier2 suite à une attaque sous son commandement qui tourne mal. Ces faits vont le conduire à changer de cap et à séjourner en Asie du Sud-Est de 1988 à 1992 à Nai Harn Beach3 en Thaïlande où il vit du tourisme, point de départ de ses différents voyages dans le monde.

En octobre 2012, il effectue un reportage photo sur la Corée du Nord pour le site web du quotidien Le Temps4. Il fait aussi publier ses photos sur la Corée du Nord par Yann Moix, écrivain chroniqueur à On n’est pas couché chez Laurent Ruquier, sur le site La Règle du jeu5 de Bernard-Henri Lévy. En mai 2019 dans le Delta de l’Okavango, le Botswana devient le 114e pays et contrées visités. Il vit à Lausanne67.

Parcours

Olivier Racine devant sa tente où il vit 4 ans de 1988 à 1992 à Nai Harn Beach en Thaïlande

Le 9 août 1986, il participe au 1er triathlon Ironman de Suisse à Bienne accomplissant un total de 226 kilomètres répartis sur 3,8 kilomètres de natation, 180 kilomètres de cyclisme, et un marathon de 42,196 kilomètres en 12 h 50 min 50 s8.

En 1990, il gagne Manille à la voile, où il se fait arrêter par la police avant de quitter les Philippines par la mer à destination de Hong Kong9. À Tokyo la même année, il apparaît dans un film publicitaire pour la télévision japonaise TBS10. Après quatre années à parcourir le globe, il revient en Suisse via la Sibérie – Transsibérien et est accueilli par une fausse Télévision suisse romande11.

Sa tentative de traversée du Léman à la nage de la Suisse à la France dans la nuit du 11 août 1994 échoue, tant le lac était « démonté » selon le quotidien 24 heures et le journal Le Matin du 13 août 19941213.

Le récit de son tour du monde est relaté dans 2 volumes écrits en 1994 et 2003 et intitulés Mon voisin s’appelle Paradis14. Il est invité à en parler dans l’émission de télévision de Jean-Marc Richard15 sur Tvrl.

Le 3 janvier 2003 il franchit la stratosphère et devient l’un des derniers privilégiés à passer le mur du son à mach 2,02 à bord du mythique Concorde peu avant son retrait définitif en novembre 200316, la même année il survole les Alpes comme copilote en mode simulation de combat à bord de l’avion de chasse britannique Hawker Hunter17.

Dans ses colonnes du 28 août 2004, le quotidien 24 Heures relate sa traversée réussie du lac Léman aller-retour à la nage Lausanne-Évian-Lausanne, en hommage au courage d’un réfugié cubain18.

Le 6 février 2005 il explore les fonds du Léman à bord du sous-marin de poche à but scientifique le « F.A.-Forel »19 conçu par l’océanographe suisse Jacques Piccard; le sous-marin cessera définitivement son activité la même année20.

En 2009 devant sa plaque à la vigne à Farinet plus petite vigne au monde propriété du 14e dalaï-lama.

 

18 mars 2020 onze ans plus tard même endroit.

 

Avril-mai 2012 Ascension du Cho Oyu 8 201 mètres Tibet Himalaya.

 

Le 1er juillet 2011, il atteint le sommet du mont Blanc21 avec le guide de montagne Rémy Lécluse considéré comme l’un des meilleurs experts au monde du ski de pente raide, il est emporté par une avalanche le 23 septembre 2012 lors de l’ascension du Manaslu au Népal qui fait neuf morts22.

Photographié par Jean Revillard pour le magazine L’illustré23. L’hebdomadaire Lausanne-Cités publie un article le 18 octobre 2012, sous le titre Il échoue sous le sommet, mais sauve une vie !24 relatant l’expédition en Himalaya d’Olivier Racine au Tibet en avril-mai 2012, pour gravir un sommet culminant à plus de 8 000 m, le Cho Oyu25 où il sauve la vie de l’alpiniste indien Arjun Vajpai le plus jeune au monde à avoir conquis 6 sommets de plus de 8000 mètres26.

Dans le cadre de son projet de voyage à Pyongyang, le 21 août 2012, il escalade le sommet du Cervin27, un mois plus tard le 19 septembre, il part à la découverte du pays ermite du dirigeant Kim Jong-un282930.

19 septembre 2012, un Toblerone géant à Pyongyang.

En 2013, les chemins d’Olivier Racine et du philosophe et essayiste français Michel Onfray31 se croisent à Lausanne, celui-ci lui recommande d’écrire ses aventures nord-coréennes, qui seront publiées fin novembre 2015 aux Éditions Mon Village32 dans un ouvrage intitulé Cervin et Toblerone en Corée du Nord33343536 et présenté en avril-mai 2016 au 30e Salon du livre de Genève3738.

Le 23 septembre 2016, il présente son livre après le passage d’Éric Zemmour dans l’émission de télévision Geneva Show sur Léman Bleu (1ère partie Eric Zemmour2ème partie Olivier Racine)3940.

Le 13 janvier 2017, il est l’invité du grand interview sur la libre antenne de Radio People41.

Le 19 février 2018, il intervient sur la chaine de télévision C8 du groupe Canal+ dans le cadre d’un reportage inédit intitulé Kim Jong-un peut-il (vraiment) faire péter la planète ?42.

Le 2 août 2018 le quotidien 20 minutes publie un article et diffuse une vidéo où on voit Olivier Racine désarmer un policier de son bâton tactique pour capturer un serpent égaré en plein centre-ville de Lausanne et le remettre aux forces de l’ordre qui assistent à la scène médusés43.

En septembre 2018, il poursuit son tour du monde atypique, en choisissant pour thème l’air, la terre, la mer. Se faisant projeter dans les airs, sans avions ni parachute4445. En voyageant dans le temps à bord du légendaire Orient-Express46. Au volant d’une Formule 147, dans un « road-trip » en boucle. Et navigant sur un imposant navire48 entre les quarantièmes rugissants et les cinquantièmes hurlants.

31 décembre 2018 de feu et de glace. En Laponie à Jukkasjärvi, il réveillonne dans le plus grand « Ice Hôtel »49 au monde sous les feux d’artifices dans les glaces du fleuve gelé Torne.

Le 6 février 2019 après avoir quitté les Les Îles Falkland à bord d’une croisière pour la Patagonie, en voie de franchir le Cap Horn, Olivier Racine dénonce un scandale sexuel et fait plier le géant des mers américain N°1 mondial Groupe Carnival. Cette compagnie lui rembourse l’intégralité de son voyage, l’affaire est publiée en une du Lausanne-Cités le 17 juillet 201950.

 

Références

  1. « Place d’armes d’Isone »
  2. « Ecole de Sous-Officiers »
  3. « Nai Harn Beach – Wikimapia »
  4. « La Corée du Nord, ses monuments, ses héros, ses rues vides », sur https://www.letemps.ch
  5. « Corée du Nord : Partir nu », sur https://laregledujeu.org
  6. « Un Lausannois fait du gringue à Sharon Stone », 24 HEURES,‎ 23 juillet 2003
  7. « Vaudeville littéraire à la BCU », sur Lausanne Cités
  8. « Triathlon »
  9. « Les pièges de Manille peuvent se refermer sur quiconque. Un vaudois témoigne. », journal 24 Heures,‎ 17 novembre 1994
  10. « TBS Japan television à Tokyo », sur https://www.youtube.com/c/Olivierracine_auteur
  11. « Accueilli par une fausse Télévision Suisse Romande », sur https://www.youtube.com/c/Olivierracine_auteur
  12. « Un téméraire tente de gagner Evian à la nage, de nuit, dans un lac démonté », journal 24 Heures,‎ 13 août 1994
  13. « Mobilisation pour une traversée », journal Le Matin,‎ août 1994
  14. « Mon Voisin s’appelle Paradis I, II et III »
  15. « Interview télévisé d’Olivier Racine par Jean-Marc Richard », sur https://www.youtube.com/c/Olivierracine_auteur , 1997
  16. « Concorde »
  17. « Olivier Racine 2003 « En avion de chasse » »
  18. « Lac Léman: aller-retour réussi pour un nageur un peu fou », journal 24 Heures,‎ 28 août 2004
  19. « Le sous-marin F.A.-Forel – La Maison de la rivière »
  20. « Sous-marin J.A-Forel Jacques Piccard »
  21. « Omnia tempus habent Mont Blanc Olivier Racine »
  22. « Avalanche au Népal : le corps d’un Français retrouvé », sur Le Monde.fr
  23. « L’aventurier Vaudois qui a sauvé une star de l’alpinisme », L’Illustré, 19 décembre 2012
  24. « Il échoue sous le sommet, mais sauve une vie! », Lausanne Cités,‎ 18 octobre 2012
  25. « Himalaya Tibet Cho Oyu »
  26. « Arjun Vajpai »
  27. « Bisbille au Cervin », Journal Le Matin,‎ 21 août 2012
  28. « Un lausannois offre un morceau du Cervin à Kim Jong Un », Le Matin Dimanche,‎ 3 mars 2003
  29. « Olivier Racine Le Monsieur au Toblerone, extrait diffusé en ligne par Yann Moix sur le site de Bernard-Henri Lévy La règle du jeu », sur https://www.youtube.com/c/Olivierracine_auteur
  30. « Vidéos sur la Corée du Nord publiées par Olivier Racine », sur https://www.youtube.com/c/Olivierracine_auteur
  31. « Celui qui voulait voir Kim Jong Un », sur Arcinfo.ch, Journal L’Express
  32. « Cervin et Toblerone en Corée du Nord », sur https://www.editions-monvillage.ch
  33. « Quand une française découvre la littérature suisse, Critique de « Cervin et Toblerone en Corée du Nord » »
  34. « Quand une française découvre la littérature suisse, entretien avec l’auteur Olivier Racine »
  35. « Tribulations nord-coréennes d’un Lausannois », journal Le Temps,‎ 20 janvier 2016
  36. « Ma première – Radio », sur Play RTS
  37. « Interview d’Olivier Racine (partie 1) au 30ème Salon du livre et de la presse de Genève », sur https://www.franceloisirs.ch
  38. « Interview d’Olivier Racine (partie 2) au 30ème Salon du livre et de la presse de Genève » , sur https://www.franceloisirs.ch
  39. Léman Bleu, « Geneva Show 1ère partie »
  40. Léman Bleu, « Geneva Show – La Suite »
  41. Olivier Racine, « 13 janvier 2017 Olivier Racine reçu sur la libre antenne de Radio People »
  42. Olivier Racine, « 19 février 2018 Olivier Racine sur C8 »
  43. «Il a fait le superman du serpent, cette andouille»
  44. « Sans avion ni parachute »
  45. « RealFligh »
  46. « Orient-Express »
  47. « Formule 1 »
  48. « Navire »
  49. « ICEHOTEL Lapland »
  50. « Scandale sexuel un Lausannois fait plier un géant des mers »

 

Liens externes